Comment fonctionne l’ovulation ?

Fonctionnement de l'ovulation
Santé
0 commentaire 30 avril 2019

La première chose à savoir en terme de cycle féminin, et d’ovulation, c’est que nous avons chacune un cycle personnel qui peut être plus ou moins long. Les réponses que vous trouverez donc dans cet article sont d’ordre général. Car le mythique cycle menstruel de 28 jours n’est pas forcément une réalité pour toutes. Vous en doutez ?

Vous avez dit ovulation ?

Cette étape est mensuelle pour une grande majorité des femmes de la puberté à la ménopause. L’ovulation est l’expulsion, par l’ovaire, dans la trompe de Fallope puis dans l’utérus, d’un ovule arrivé à maturité. Une fois éjecté, cet ovocyte a une durée de vie assez courte. Il est fécondable, en moyenne, dans les 24 heures suivant la ponte ovarienne. Cette libération ovulaire est avant tout commandée par un processus hormonal : le cycle menstruel.

Quel est le fonctionnement de mon cycle menstruel ?

Le cycle menstruel débute le premier jour des règles, et se termine le premier jour des règles suivantes. Sa durée est variable. Elle est en moyenne comprise entre 21 et 35 jours selon les femmes, et/ou selon les mois.

Au commencement, l’hypothalamus envoie à l’hypophyse un message chargé de Gn-RH (Gonadotropin Releasing Hormone) et de LH-RH (Luteinizing Hormone Releasing Hormone).

À réception l’hypophyse produit à son tour les hormones folliculo-stimulante dite FSH, et lutéinisante appelé LH. Cette production engendre une sécrétion de progestérone et d’œstrogènes qui déclenche la phase folliculaire de votre cycle menstruel.

  • La FSH et la LH induisent une maturation d’un des follicules de De Graff, espèce de petite poche qui protège et accompagne l’ovocyte jusqu’à sa transformation en ovule et son expulsion.
  • L’augmentation du taux de LH induit l’ovulation et la mutation du follicule libéré de son ovule en corps jaune. Juste avant l’ovulation, un pic de LH se produit.

Ce corps jaune continue d’apporter une grande quantité de progestérone qui prépare les parois de l’utérus (l’endomètre) à la réception d’un éventuel œuf, aussi appelé zygote. C’est alors le début d’une grossesse. Cette étape est la phase lutéale. Si l’ovule n’est pas fécondé, la production de progestérone s’arrête. La paroi la plus superficielle de l’endomètre se détache alors pour conduire à de nouvelles règles qui amènent avec elles, une nouvelle phase folliculaire.

La qualité ovocytaire, un élément indispensable

En plus d’un cycle normal, la qualité ovocytaire reste nécessaire à la procréation. Le terme de qualité ovocytaire vous est peut-être inconnu. Il s’agit tout simplement de la qualité de vos ovocytes. Chaque petite fille à sa naissance en possède un nombre défini. Ces derniers restent en sommeil dans leurs follicules jusqu’à la puberté. Une fois, les premières règles arrivaient, ils connaissent quelques modifications pour leur permettre de se transformer mensuellement en ovule, et ce jusqu’à la ménopause qui marque la fin de ce stock.

La qualité ovocytaire dépend de votre âge, mais aussi de votre cadre et de votre qualité de vie. Tout comme pour les spermatozoïdes de votre compagnie, cette qualité est indispensable pour arriver à la procréation.

Selon les chercheurs de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) les facteurs qui influencent négativement la santé des ovocytes sont :

  • la surcharge pondérale
  • les perturbateurs endocriniens
  • le tabac
  • une alimentation chargée en pesticides et engrais chimique
  • l’âge
  • le stress
  • le SOPK ou syndrome des ovaires polykystiques

Mais la faiblesse ovocytaire n’est pas une fatalité. En associant Ovocyplus à une bonne hygiène de vie, vous pouvez améliorer la qualité de vos ovules en quelques semaines. Ce complément alimentaire fabriqué en France est riche en minéraux, oligo-éléments, et vitamines. Il est conçu pour booster la qualité et la maturation des ovules. Les vitamines C et E, le manganèse et le cuivre réduisent l’impact du stress oxydatif sur les cellules reproductives. Le fer, le magnésium, le zinc tout comme les vitamines B12 et D favorisent la division cellulaire nécessaire à la formation de l’embryon. Enfin, la vitamine B régule les troubles hormonaux. Une cure de trois mois d’Ovocyplus est généralement conseillée pour couvrir parfaitement les besoins nutritionnels de la future maman, et ce dès les premiers signes de l’ovulation. Mais au fait, connaissez-vous les signes physiologiques d’une ovulation ?

Comment reconnaître les signes de l’ovulation ?

Contrairement à la durée du cycle menstruel, les symptômes de l’ovulation sont les mêmes pour toutes les femmes. Ils peuvent toutefois, être plus ou moins marqués.

  • Votre température corporelle est les premiers signes extérieurs de votre ovulation. Effectivement durant la phase folliculaire cette dernière est légèrement plus basse que votre température habituelle.
  • Après l’ovulation, elle peut à contrario augmenter. Elle restera « élevée » jusqu'à la fin de votre cycle menstruel.

Pour arriver à repérer votre ovulation, il vous faut prendre votre température basale. C’est-à-dire votre température le matin au réveil à heures fixes, avec le même thermomètre. Pour avoir une vision plus juste, il est conseillé de commencer le premier jour de vos règles, et de répéter l’opération durant quelques cycles, ou d'acquérir un moniteur Cyclotest baby.

Le pH de votre vagin est aussi un signe d’ovulation. Il est inférieur à 5 avant l’ovulation, et se situe autour de 7 une fois cette dernière passée. Mais ce symptôme est assez difficile à repérer.

La consistance de votre glaire cervicale sera beaucoup plus visible. Effectivement, durant toute votre période de fertilité, la glaire cervicale est claire, plus abondante, et elle est très visqueuse. Quand elle se raréfie, et devient opaque, vous vous éloignez de votre fenêtre de fertilité, car la glaire cervicale joue un rôle déterminant dans la procréation.

Et la glaire cervicale dans tout ça ?

Cette sécrétion intime à plusieurs fonctions.

Elle fait barrage aux spermatozoïdes, aux germes et aux bactéries durant la phase folliculaire. Elle est alors très épaisse. Elle acidifie aussi les parois de l’utérus afin d’empêcher également la survie des gamètes males.

Quelques jours avant et pendant l’ovulation son pH augmente rendant ainsi le milieu utérin alcalin et propice à la vie des spermatozoïdes. De même durant cette période, elle devient plus fluide, et plus abondante afin de favoriser les déplacements du sperme. Tout comme pour la qualité ovocytaire, la glaire cervicale à toute son importance.

  • le manque d’hydratation
  • une infection urinaire, ou une mycose
  • des sous-vêtements synthétiques
  • certains médicaments
  • l’âge
  • une alimentation peu équilibrée
  • un rythme trop intensif

Ces facteurs peuvent altérer votre flore vaginale, et vos glaires cervicales. Enfin, vous souhaitez aussi peut-être tout simplement augmenter la quantité de vos sécrétions pour faciliter la venue de bébé. Prefert est un lubrifiant intime pensé pour favoriser le pH de la glaire cervicale et pour permettre un meilleur déplacement des spermatozoïdes. Son utilisation est conseillée durant votre période de fécondité. Ces pipettes pré-remplies rendent son usage rapide et pratique, sans paraben, il respecte bien évidemment à la fragilité des muqueuses intimes. D’ailleurs en parlant d’intimité, avez-vous encore des interrogations sur l’ovulation ?

Compléments alimentaires pour la qualité des ovules

Article suivant

Notre équipe est formée
pour répondre
à vos questions !